logo visual planning

Le triangle d’or en gestion de projet

Si vous vous intéressez de près à la gestion de projet, la notion de triangle d’or ne vous a surement pas échappé. En effet, cette notion permet d’aborder 3 concepts fondamentaux en gestion de projet, à savoir le coût, le délai et la qualité. Il est nécessaire de bien comprendre en quoi consiste le triangle d’or afin de le mettre en place et de l’utiliser à bon escient : découvrez toutes les explications de Visual Planning.

Qu’est-ce que le triangle d’or en gestion de projet ?

Le triangle d’or, également appelé triangle des contraintes, est un outil très utile en gestion de projet et encore plus particulièrement en planification. En effet, quelle que soit la complexité du projet sur lequel vous travaillez, celui-ci doit être pensé en fonction de 3 contraintes : la qualité, le coût et le délai. Si vous ne respectez pas le triangle d’or, vous vous retrouverez face à de nombreuses difficultés tout au long de l’avancement du projet. Dans les situations les plus extrêmes, vous risquez même l’échec du projet ainsi que son abandon.

Le triangle d’or doit être parfaitement défini avant même que le projet ne débute. En effet, cette phase de préparation est essentielle. Si le projet n’est pas bien préparé, certaines tâches risquent d’être oubliées, d’autres vont prendre plus de temps que prévu et vont retarder l’avancement du projet dans sa globalité. Sans compter qu’il faudra allouer des ressources supplémentaires au projet afin de ne pas trop dépasser le délai initialement prévu.

La qualité, le coût et le délai sont les 3 facteurs qui vont influencer votre projet. Ils sont représentés graphiquement sous la forme d’un triangle. Chacun des facteurs est placé en haut d’un sommet du triangle.

Les contraintes d’un projet : la qualité, le coût et le délai

Le triangle d’or représente donc les 3 principales contraintes du projet. Il faut savoir que les notions de qualité, de coût et de délai sont interdépendantes. Ainsi, si vous souhaitez améliorer la qualité d’un livrable, le coût et le délai seront impactés.

Voici les informations à retenir des 3 contraintes du projet :

  • La qualité : la réalisation du projet doit répondre à un certain niveau de qualité pour répondre aux besoins ainsi qu’aux attentes du client et des utilisateurs finaux. Un projet dont le niveau de qualité est très élevé devra également répondre aux besoins futurs du client. En effet, un outil performant doit pouvoir évoluer au fil du temps.
  • Le coût : pour qu’un projet puisse être mis en place, le client va devoir allouer un budget. Attention : si le budget défini n’est pas assez élevé, les ressources ne seront pas forcément suffisantes, ce qui peut causer du retard ainsi qu’une baisse de la qualité du livrable.
  • Le délai : il est essentiel, avant même le début du projet, d’identifier le temps nécessaire à sa réalisation. Bien évidemment, il n’est pas toujours facile d’identifier la durée d’un projet. C’est pourquoi il est conseillé d’utiliser des méthodes pointues de planification et de conserver une certaine souplesse sur les marges pour éviter de prendre trop de retard.
  • Vous comprenez mieux les 3 contraintes d’un projet. Mais savez-vous comment les utiliser ? Il est possible de lire ce triangle de 3 façons :
  • Un projet rapide et pas cher risque d’être de mauvaise qualité. Nombreux sont les clients attendant un projet rapide et à moindre coût. Cependant, ce n’est pas optimal. Il est essentiel que vous expliquiez les risques de procéder de cette manière à votre client.
  • Un projet rapide et de bonne qualité aura un coût élevé. Il est tout à fait possible de réaliser un projet de bonne qualité en peu de temps à condition que le budget alloué soit pensé en conséquence. En effet, un budget élevé permet d’assigner de nombreuses ressources humaines et logicielles au projet.
  • Enfin, un projet pas cher, mais de bonne qualité peut prendre un certain temps à être réalisé. En effet, afin de diminuer les coûts, les ressources ne pourront pas toujours être utilisées pour le projet : elles seront allouées aux projets prioritaires.

Comment réussir à mettre en place le triangle d’or ?

Pour mettre en place un triangle d’or performant, il est essentiel d’utiliser une méthode de gestion de projet qui a fait ses preuves. Les méthodes Agile, le cycle en V ou encore la méthode en cascade pourront vous permettre d’optimiser vos délais, vos coûts ainsi que la qualité de vos projets. Si vous choisissez d’utiliser un logiciel de gestion de projet et de planification, il vous sera encore plus simple de mettre en place et de respecter le triangle des contraintes : rapprochez-vous des équipes de Visual Planning pour en savoir plus à ce sujet.

En savoir plus sur la gestion de projet et maîtrise des coûts